USA-ISO-16890-banner-950-x-500

The relevance of ISO16890 for the HVAC and air filtration industries in USA

The new ISO16890 standard “Air Filters for General Ventilation” became effective on 01 Dec 2016. Criticism of the new standard, particularly in regard to its relevance in the North American HVAC market has quickly emerged via social media. This open letter is meant to address what we consider to be a misrepresentation of this valuable new global standard for the air filtration industry.
ISO-release-cloudesandlogo_v2

Camfil célèbre la nouvelle norme ISO16890

L’organisation internationale de normalisation (ISO) a publié cette semaine une nouvelle norme pour l’industrie de la filtration de l’air. L’ISO16890 définit les procédures de tests et le système de classification des filtres à air utilisés dans les systèmes de ventilation générale.
pm1video

PM1 – Video

La pollution atmosphérique est réelle, alors pourquoi n’existe-t-il pas plus de rapports sur les PM1, les particules les plus dangereux et leurs effets sur le corps humain. Apprenez en plus sur les PM1 et les raisons pour lesquelles nous devrions nous préoccuper davantage de notre protection en environnement intérieur.
videocoverISO

Chris Ecob ISO 16890 – Video

Chris Ecob nous parle de la nouvelle norme ISO 16890 pour les tests et la classifications des filtres à air et offre des perspectives intéressantes pour les prescripteurs et les utilisateurs
breathlife_2

Deux campagnes pour un seul objectif

L’organisation mondiale de la santé (OMS) avec la coalition pour le climat et l’Air Propre (Coalition for Climate and Clean Air – CCAC) et le gouvernement norvégien ont lancé une campagne visant à sensibiliser la population sur les dangers de la pollution de l’air. La campagne, qui a été lancée le 20 octobre 2016, portera principalement sur les polluants non visibles à l’œil nu comme le noir de carbone, l’ozone troposphérique (au niveau du sol) ou le méthane.
cover

Simon Birkett, fondateur et directeur de Clean Air in London

La pollution de l’air concerne tout le monde, il est important de considérer que nous vivons tous sous la même atmosphère. L’Organisation Mondiale de la Santé affirme que la pollution atmosphérique est le plus gros risque environnemental. D’après elle, 3,7 millions de morts chaque année sont imputables à la pollution de l’air extérieur et 4,3 millions à la pollution de l’air intérieur. Les très petites particules comme les PM1 pénètrent profondément dans les poumons et inflamment le système cardiovasculaire et peuvent même atteindre des organes vitaux comme le cerveau. Il est important d’informer la population sur les dangers de la polluton de l’air, en particulier sur les PM1.
airpollution_540

Un public de plus en plus sensible

Les organisations sanitaires du monde entier s’accordent sur le fait que la pollution de l’air, et en particulier les PM1 sont une menace sérieuse pour la santé.